Après avoir contracté plusieurs prêts, faut-il encore pouvoir faire face aux mensualités de remboursement. Le budget mensuel disponible risque de se réduire dans des proportions dramatiques. Si le nombre de crédit est incompressible, alors trois techniques peuvent être mises en œuvre pour réduire le montant des mensualités et libérer à nouveau de la trésorerie.

Obtenir l’allongement de la durée du ou des crédits

Les montants des mensualités des différents emprunts peuvent être diminués en négociant pour chacun une nouvelle durée de remboursement. Plus étiré dans le temps, le crédit sera plus certainement remboursé et c’est un discours que les banques et établissements de crédit entendent. Toutefois augmenter la durée de remboursement, c’est aussi augmenter le montant total des intérêts. En pratique, ce rééchelonnement assainit efficacement les situations d’endettement.

Privilégier le remboursement d’un crédit

Il s’agit de rembourser en priorité les crédits dont les taux d’intérêts sont les plus élevés. Les revenus mensuels sont alors affectés en priorité à un seul emprunt afin d’en réduire la durée. Les autres crédits seront renégociés avec l’établissement financier pour les rééchelonner dans le temps ou obtenir un gel des versements.

La restructuration et le rachat de crédits

Il est possible de souscrire auprès d’un établissement financier un nouveau crédit afin de rembourser les précédents. Cet emprunt concentre sur lui tous les crédits en cours. C’est le rachat de crédits. Pour cette opération, les banques appliquent des taux fonction des situations, mais dans l’ensemble ces nouveaux taux d’intérêt sont avantageux

C’est un moyen pour réduire le nombre de contrats et aboutir à un montant total d’intérêts inférieur aux intérêts d’emprunt cumulés des différents crédits.

Le rachat de crédits n’est souvent pratiqué qu’à l’égard des petits crédits de quelques centaines d’euros, mais cela permet tout de même d’alléger les remboursements mensuels.

En définitive, avant tout emprunt, il faut veiller à structurer son patrimoine pour éviter le surendettement. Les mensualités de crédit ne doivent pas peser sur plus de 30 % des revenus. Si un débiteur plonge dans le surendettement, il doit tenter une restructuration de patrimoine en révisant les conditions d’emprunt ou en vendant des biens personnels pour payer ses crédits et retrouver un équilibre financier.

Website Pin
Facebook


Twitter
Myspace
Friendfeed
Technorati
del.icio.us
Digg
Google
StumbleUpon
Premium Responsive